J.L. Abrassart

« Durant le massage, soyez conscient que vous offrez vos mains à votre partenaire pour qu’il puisse prendre et recevoir, non pas DE vous, mais AU TRAVERS DE vous, ce dont il a besoin.

Dans vos mouvements, visualisez l’énergie qui se déverse de vos mains comme si elle les précédait et qui continue à couler dans tout le corps de votre partenaire […] »

J.L. Abrassart

The capacity to be alone is the capacity to love

“The capacity to be alone is the capacity to love. It may look paradoxical to you, but it’s not.

It is an existential truth: only those people who are capable of being alone are capable of love, of sharing, of going into the deepest core of another person–without possessing the other, without becoming dependent on the other, without reducing the other to a thing, and without becoming addicted to the other.

They allow the other absolute freedom, because they know that if the other leaves, they will be as happy as they are now.

Their happiness cannot be taken by the other, because it is not given by the other.”

Osho

Le massage vu par Osho

Le massage, c’est quelque chose qu’on commence,
Mais qu’on ne finit jamais, qui continue indéfiniment,
Et qui devient progressivement plus profond et plus élevé.
Le massage, c’est un art subtil.
Il ne s’agit pas seulement d’adresse, Il s’agit plutôt d’amour.
D’abord tu apprends la technique et ensuite tu l’oublies.
Tu ressens et tu crées des mouvements d’après tes sentiments.
Quand tu apprends profondément le massage,
90% du travail se fait par l’amour,
10% par la technique.
Il ne faut que le toucher, le toucher d’amour,
Et le corps se décontracte…..
Si tu sens l’amour et la compassion pour le massé,
Si tu le regardes comme énergie de valeur inestimable,
Si tu es reconnaissant de sa confiance en toi et du fait qu’il te laisse jouer de son énergie,
Alors, de plus en plus, tu auras l’impression de jouer de l’orgue,
Et tu ressentiras la création d’une harmonie en toi.
Non seulement le massé, mais toi aussi, tu seras soulagé.
En massant, masse seulement, ne pense à rien d’autre.
Entre dans tes doigts, dans tes mains, comme si ton existence y entrait.
Ne sois pas satisfait d’un toucher physique.
Ton âme pénètre dans le corps de l’autre.
Et les complexes les plus difficiles se décontractent.

Fais en un plaisir. N’y travaille pas.
Fais en un jeu, et amuse-toi bien.
Osho